Rue Fond des Tawes 117

4000 Liège - Belgique

BE0673.857.812

 

Le Champ de l'Être

Cuisine vivante & gourmande

Aurélie Linckens

Conseillère en Nutrition certifiée CERDEN®

Retrouvez Le Champ de l'Être sur les réseaux sociaux

  • White Instagram Icon
  • White Facebook Icon
  • White LinkedIn Icon

© 2017 par Aurélie Linckens. Crédits photo Nathalie Frennet.

 

Végétaliser nos assiettes : l'heure verte a sonné !

May 17, 2017

Avez-vous déjà pensé à changer le monde avec votre fourchette ?

 

Nos habitudes alimentaires ont une grande influence sur notre santé, celle de la planète et des populations qui l'habitent. Chaque année, 60 milliards d'animaux sont tués pour notre consommation. L'élevage intensif et la surconsommation de produits d'origine animale ont des conséquences désastreuses : pollution des terres, de l'air et des nappes phréatiques, réchauffement climatique, augmentation de la résistance aux antibiotiques, extinction d'espèces, raréfaction de l'eau, augmentation des maladies cardiovasculaires et de certaines formes de cancers. (1) Par ailleurs, l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture  (FAO) indique que 2/3 des terres agricoles dans le monde sont consacrées à l'élevage ou à la production d'aliments pour le bétail. Elle estime aussi que près de 800 millions d'humains souffrent encore de malnutrition. Notons également qu'une grande partie des animaux que nous mangeons sont « produits » dans des élevages industriels où leur vie n'est qu'un enchaînement ininterrompu de souffrances. Comme le souligne le moine bouddhiste tibétain Matthieu Ricard, nous vivons dans un monde essentiellement interdépendants, où le sort de chaque être, quel qu'il soit, est intimement lié à celui des autres. Il ne s'agit donc pas de ne s'occuper que des animaux, mais de s'occuper aussi des animaux. (2) L'écrivain Jonathan Safran Foer nous interpelle également avec cette question : jusqu'à quel point une pratique culinaire doit-elle être destructrice avant que nous décidions de manger autre chose ? (3) Bref, que ce soit pour la planète, pour la santé, pour les Hommes ou pour les animaux, il y a de multiples (bonnes) raisons de diminuer notre consommation de viande et d'augmenter la part de végétaux dans nos assiettes.

 

Les modes alimentaires végétariens et végétaliens (appelés végéta*iens) sont encore méconnus du grand public et victimes de nombreux préjugés. Un grand nombre de personnes pensent qu'une alimentation végéta*ienne est synonyme de frustration, sans saveur/fade, et se résume à grignoter de la salade et autres crudités. J'ai moi-même longtemps pensé qu'un repas sans viande n'était pas un repas équilibré. Lorsqu'une idée est inculquée depuis notre plus jeune âge, il n'est pas facile de s'en défaire. Et pourtant, d'après le Professeur Henri Joyeux (chirurgien cancérologue), le régime à tendance végétarienne est certainement le plus logique et le meilleur pour la santé que l'on puisse conseiller. (4) Afin d'avoir une compréhension commune des termes utilisés, voici quelques éléments de clarification :

 

  • Végétarien : ne consomme pas de chair animale (pas de viande, poisson, fruits de mer)

  • Végétalien : ne consomme aucun produit d'origine animale, c'est-à-dire ni chair animale ni aucun produits dérivés des animaux (œufs, produits laitiers, miel)  

 

Mais adopter un mode alimentaire végéta*ien ne s'improvise pas. De nombreuses personnes ayant effectué cette transition ont une alimentation peu équilibrée, que ce soit par manque de connaissance dans le domaine de la nutrition et/ou parce que le respect des animaux est plus important que le fait de manger de manière saine et équilibrée. J'encourage chaque consom'acteur à cheminer pas à pas, sans extrémisme ni jugement. Ce qui compte, c'est de commencer là où nous pouvons, avec ce qui  nous convient et, surtout, ce qui nous fait plaisir, en fonction de nos moyens. Végétaliser notre assiette n'est pas un nouveau régime à suivre, ni un dogme alimentaire, et encore moins une privation des papilles. Il s'agit de cuisiner autrement, avec de nouveaux ingrédients sains et savoureux. Selon Will Tuttle, auteur du best-seller international Nourrir la Paix, c'est aussi à travers l'acte de manger que nous participons de la façon la plus élémentaire et la plus inconsciente aux valeurs et aux paradigmes de notre civilisation. (5) Je vous invite à cultiver un nouvel art de vivre, une bouchée à  la fois.

 

Oui, mais comment réussir la transition vers ce nouveau mode de vie ? J'ai choisi de créer Le Champ de l'Être afin de vous accompagner à travers des séances de coaching, des ateliers culinaires, des conférences en entreprise, etc. Venez découvrir comment manger santé sans cesser d'être gourmand ! Par ailleurs, de plus en plus d'initiatives végétales réinventent Liège. Et c'est tant mieux ! Des nouvelles adresses gourmandes, le concours du meilleur boulet liégeois végétarien, une charte (mise au point par l'ASBL Végétik et la Ville de Liège) pour désigner les établissements de confiance, etc. Les amateurs de cuisine végéta*ienne se réjouissent de cette (r)évolution végétale au cœur de la Cité ardente.

 

Savoureusement ♡

 

Aurélie

 

(1) THIEME, Marianne, KOFFEMAN, Niko (sous la direction de), 2013, La vérité sur la viande : l'appel de 23 experts internationaux contre les menaces de l'élevage industriel, Éditions Les Arènes, Paris.

 

(2) RICARD, Matthieu, 2015, Plaidoyer pour les animaux. Santé, écologie, économie, notre avenir dépend aussi du leur, Allary Éditions, Paris.

 

(3) SAFRAN FOER, Jonathan, 2010, Faut-il manger les animaux ?, Éditions de l'Olivier, Paris.

 

(4) JOYEUX, Henri, 2013, Changez d'alimentation. Les aliments sont vos meilleurs médicaments, Éditions du Rocher, Monaco.

 

(5) TUTTLE, Will, 2015, Nourrir la paix, Éditions L'Age d'Homme, Lausanne.

 

 

 

 

 

Please reload